Programme d'études

Le programme de Ryushin Shouchi Ryu a été dirigé par First Soke Kawabata Terutaka Sensei et Second Soke Kunikazu Yahagi depuis 2006.

Le programme comprend le kata, le kumitachi (ainsi que la pratique du bogu) et le tameshigiri. Lesquels, lorsqu’ils sont pratiqués,

KATA – 謹

Kata (型 ou 形 littéralement: « forme ») est un mot japonais décrivant des schémas détaillés de mouvements chorégraphiés pratiqués en solo ou en binôme. Chacun est conçu pour jouer un scénario de combat différent. Les katas sont utilisés dans de nombreux arts traditionnels japonais tels que les formes de théâtre comme le kabuki et les écoles de cérémonie du thé (chadō), mais ils sont surtout connus pour leur présence dans les arts martiaux. En iaido, le concept de base est de visualiser vos adversaires imaginaires et de les vaincre.

KUMITACHI – 組太刀:くみたち

Les Kumitachi (組 太 刀) sont des pratiques appariées (Formes de 2 personnes). Typiquement, ces formes sont effectuées en utilisant bokutō; cependant, il est également pratiqué à haut niveau avec habiki ou shinken. Les Kumitachi sont donc un réel plus pour les praticiens sérieux de l’Iaido puisqu’ils leur permettent de visualiser et de combler le fossé entre la pratique autonome des kata et les formes interactives des partenaires. Les Kumitachi permettent d’approfondir et d’enrichir la connaissance de concepts difficiles à comprendre en travaillant uniquement avec le kasso teki (adversaire invisible): – Maai (間 合 い) Distance / Temps – Seme / Ki seme – Zanshin – Metsuke

TAMESHIGIRI – 試し斬り

Tameshigiri (試 し 斬 り, 試 し 切 り, 試 斬, 試 切) est l’art japonais de la coupe d’essai de cible. Cette pratique a été popularisée à l’époque d’Edo (17ème siècle) pour tester la qualité des épées et se poursuit jusqu’à nos jours. Cette pratique est toujours effectuée sous une surveillance extrêmement étroite pour assurer la sécurité. La cible se compose généralement de nattes de bambou roulées qui ont été trempées à l’avance. Parfois, nous utilisons également des morceaux de bambou brut.