HISTOIRE

Philosophie écrite par Kawabata Sensei et Yahagi Sensei. Histoire / Source de lineage est Wikipedia.

Ryushin Shouchi Ryu est une école de Kobudo (art martial ancien) spécialisée dans l’iaijutsu (l’art du dessin et de la coupe). La philosophie du Ryushin Shouchi Ryu est similaire à celle des formes les plus modernes du budo (kendo, judo et aïkido) et consiste à cultiver l’esprit et à conditionner le corps par un entraînement rigoureux dans le but d’améliorer le soi plutôt que de tuer un ennemi. Ce concept est plus communément connu sous le nom de fudoshin (imm 動心 – mental immuable), qui se réfère à un état d’équanimité psychologique et spirituelle. Le nom de Ryushin Shouchi Ryu, choisi par le fondateur Kawabata Terutaka Sensei (河 端 照 孝), signifie «cultiver un esprit ferme et flexible et un corps de saule», qui ne perd pas ses feuilles même en hiver, et contribue au monde à travers un esprit calme et une sagesse sans entraves « (Shouchi peut être traduit par » sagesse brillante « ). Ryushin Shouchi Ryu est basé sur une technique d’escrime traditionnelle originaire de la région de Kanto, mais qui s’est ensuite étendue à Kyushu et à d’autres régions du Japon. Il est composé de Iai (60 数 本), de Bokuto kumitachi, de Iai kumitachi, de Tachitori et de Tantotori. Les formes transmises par ce style distillent la sagesse, la discipline et la détermination d’un grand nombre de maîtres et d’hommes accomplis au cours de centaines d’années, et il a été extrêmement difficile et vital de transmettre ces formes correctement génération après génération.

Né à Tokyo en 1940, Kawabata Sensei s’intéresse à l’épée japonaise depuis sa plus tendre enfance. Il a apporté plusieurs contributions significatives à la fois à l’étude et à la pratique de l’épée japonaise. Il a commencé sa formation formelle en 1963 dans le style de l’épée antique Sogo Budo Shobukan, fondée par son père. Il a également étudié sous l’égide de l’Uneo Yasuyuki Genshin (1913 – 1973), le 27ème directeur de Tenshinsho Jigen Ryu. En plus de s’entraîner au kenjutsu, Kawabata s’est également spécialisé dans la collection et l’étude d’épées et de leurs accessoires. Il est par la suite devenu un dirigeant du Token Hozon Kyokai Nihon Bijutsu (NBTHK) (Société pour la préservation des sabres japonais) et est connu comme l’un de leurs experts en la matière, tout en contribuant à la fondation du Nihonto Bunka Shinkou Kyokai ( la Fondation de la culture japonaise des épées à des fins d’intérêt public). Il continue à répandre ses connaissances sur ces arts anciens à travers le Congrès International des Arts Martiaux (Kokusai Budoin) et la Fédération Internationale des Arts Martiaux (IAMF).

En 1975, Kawabata a enseigné au CNR (actuellement le Nihon Zaidan) à Akasaka. Il a également formé de nombreux étudiants au dojo ANA Haneda et à la caserne de pompiers municipale de Yokohama. Il a ensuite ouvert le dojo Seiseikan au rez-de-chaussée du Sankei Indoor Sports Akabane à Akabane Minami, Kita-ku, Tokyo au début des années 2000.

En 2001, Kawabata Sensei a établi Ryushin Shouchi Ryu comme une école formelle de kobudo pour préserver et poursuivre l’étude de l’épée japonaise tout en cultivant l’esprit et en conditionnant le corps par un entraînement rigoureux. En 2008, Kunikazu Yahagi Sensei est devenu le deuxième directeur de Ryushin Shouchi Ryu. En plus de sa formation Ryushin Shouchi Ryu, Yahagi poursuit ses études en Kendo et détient actuellement le grade de Kyoshi 7 DAN de la Fédération All Japan Kendo. Selon lui, la sagesse et la technique de l’approche de Ryushin – qui a été cultivée au fil des siècles par des maîtres successifs – renforcent sa pratique du Kendo. Aujourd’hui, le Ryushin Shouchi Ryu est pratiqué à travers le monde avec de multiples dojos aux États-Unis. , Europe et Japon. Yahagi Sensei effectue chaque année des voyages officiels pour organiser des stages de formation à l’étranger, où il reçoit le soutien chaleureux de ses étudiants étrangers.