PREMIER SOKE KAWABATA TERUTAKA (河端 照孝 初代宗家)

Kawabata Terutaka est né à Tokyo en 1940. Son intérêt pour l’épée japonaise a commencé dans sa petite enfance lorsque son grand-père lui a donné une épée qu’il avait achetée à San Francisco. Tout au long de sa vie, il a apporté une contribution significative à l’étude des épées japonaises et de l’épée japonaise. En 1963, au début de la vingtaine, Kawabata commença à s’entraîner au sabre antique au Sogo Budo Shobukan fondé par son père. Il a étudié sous le directeur du Tenshinsho Jigen Ryu à l’époque, Ueno Yasuyuki Genshin (1913-1973). Tenshinsho Jigen Ryu est une école d’escrime qui a ses origines dans la région de Kanto, qui remonte au Sengoku Jidai (période des Royaumes Combattants).

En plus de s’entraîner au kenjutsu, Kawabata s’est également spécialisé dans la collection et l’étude d’épées et de leurs accessoires. Il est devenu par la suite un dirigeant du Token Hozon Kyokai (NBTHK) de Nihon Bijutsu (Société pour la préservation des épées japonaises) et connu comme l’un de leurs experts en la matière, tout en contribuant à la fondation du Nihonto Bunka Shinkou Kyokai (le Fondation de la culture japonaise de l’épée à des fins d’intérêt public). Un exemple de la compétence de Kawabata en tant que maître d’épée a été démontré en 1987 quand il est apparu sur l’émission de télévision de TBS Chikyu Roman Yomigaeru Hiken / Sengoku Kabutowari. Dans ce programme, en utilisant une épée faite par l’épéiste Yoshihara Yoshindo, Kawabata a coupé une entaille de 12 cm. (près de 4 soleil) à travers un casque en acier appelé oki tenugui gata (plat sur le dessus). La technique de séparation des casques n’avait pas été réalisée avec succès depuis que Sakakibara Kenkichi, le hanshi du JikiShinkage Ryu, l’avait démontré avant l’empereur Meiji à l’automne de 1886, plus de 100 ans auparavant. C’est à cette époque qu’il a reçu le Prix du Mérite des Arts Martiaux (Budo Korosho), considéré comme le plus grand honneur du monde des arts martiaux.

En plus de son travail avec le NBTHK, Kawabata continuera à étendre ses connaissances de l’épée japonaise à travers le Congrès International des Arts Martiaux (Kokusai Budoin) et la Fédération Internationale des Arts Martiaux (IMAF) (Kokusai Budo Renmei). Grâce à l’IMAF, il a été envoyé à l’étranger en Europe et aux États-Unis pour répandre son école d’escrime. Il servira finalement dans les postes successifs de directeur et de vice-directeur, et en tant que chef de section de la division Kobudo. En 1975, Kawabata a enseigné au CNR (actuellement le Nihon Zaidan) à Akasaka. Il a également formé de nombreux étudiants au dojo ANA Haneda et à la caserne de pompiers municipale de Yokohama. Il a ensuite ouvert le dojo Seiseikan au rez-de-chaussée du Sankei Indoor Sports Akabane à Akabane Minami, Kita-ku, Tokyo au début des années 2000.

Le 1er janvier 2008, Kawabata a abandonné cette position à son étudiant aîné, Yahagi Kunikazu. Actuellement, Kawabata est le chef du Seiseikan et le conseiller du soke. Il continue de jouer un rôle actif dans divers domaines et a reçu la Médaille du Ruban Jaune et la Médaille du Ruban Bleu du gouvernement du Japon pour ses contributions.